Rechercher

Et cette fois, la robe était crème...

Non contents de s'être mariés une première fois à Nîmes, nous nous sommes dit "Oui" une deuxième fois au mois de juillet dans le jardin de mes grands-parents entourés de nos familles.



Compte tenu de l'ampleur des préparatifs et du peu de temps devant nous il n'était vraiment pas raisonnable de coudre une nouvelle robe !! Vraiment non !

Sauf que... À trop vouloir se la jouer anticonformiste avec une robe de mariée bleue, tu finis par te demander si tu n'es pas passée à côté de quelque chose. Et oui, tu sais, le mariage de princesse dans sa belle robe blanche... Si si , tu vois très bien de quoi je veux parler. Celui dont tu étais sûre de ne plus vouloir, parce que quand même, t'as grandi, et puis que concrètement, t'as un peu regardé les prix et bon... Le plus beau jour de ta vie ok, mais vu tes finances, t'es clairement pas prête à dépenser le PIB des îles Tokelau (oui oui, elles existent !) pour une robe que tu ne mettras qu'une fois ! Et en plus t'as quand même deux gamins à élever et le premier veut commencer la trompette à la rentrée... et je m'arrête là, parce que TMTC !


gif

Sauf que bis... raisonnable n'est pas vraiment mon deuxième prénom et j'avais quand même très envie de surprendre tout le monde et surtout mon cher et tendre avec une nouvelle robe!

J'ai donc réfléchi (pas très longtemps), commandé le tissus (un peu trop vite, vous allez comprendre pourquoi), et choisi de refaire une Magnolia (Deer and Doe), vu que mon patron était déjà tracé et découpé.

Oui quand même, il y a des limites à ma spontanéité !!


La mission secrète "Robe-qui-fait-vraiment-mariée-mais-chut-c'est-une-surprise" pouvait donc commencer.


Entre 30 mètres de guirlandes de fanions, 60 petits sachets pour mettre les bonbons, 10 chemins de tables et tout le reste, j'ai donc cousu ma Magnolia de princesse.

Le drame, c'est que ce qui devait arriver, arriva. Trop sûre de moi vu que j'avais cousu la même robe 2 mois auparavant, j'ai un peu trop pris la confiance et je me suis donc rendu compte très tard (genre 10 jours avant le jour J) que j'avais oublié de couper deux pans de la jupe et que... JE N'AVAIS PLUS DE TISSU !!!! Et comme cette magnifique broderie anglaise n'était disponible qu'en ligne, je n'ai pas eu d'autre choix que de recommander la quantité manquante. En plein moment des soldes, le service clients, bien que se voulant rassurant, était légèrement sceptique sur la faisabilité de la chose...


gif

Et c'est là qu'Aurore est apparu. Aurore, je ne la connais pas, je sais juste qu'elle travaille pour Mondial Tissus, et elle aura été la bonne fée de mon conte de princesse ! Parce que lorsque j'ai expliqué à Aurore que je me mariais dans 10 jours et qu'il me manquait 1,60 mètre de tissu pour finir ma robe, et bien Aurore elle a fait partir mon paquet elle-même pour que je sois livrée à temps. Et elle m'a même appelée pour me prévenir. Et comme j'ai loupé l'appel, je n'ai jamais pu la remercier... Je vais clairement lancer un #merciaurore !!


Parce que quand même, cette fameuse robe, elle a fait son petit effet.



Maintenant que je vous ai fait rire, peur et pleurer de joie (mieux qu'un film de Nakache et Toledano les posts de l'Effilochée dis donc...), place aux détails techniques :




J'ai doublé le devant du corsage et la jupe jusqu'aux mollets avec un crêpe de viscose couleur crème, de chez Mondial Tissus également. Pour que la robe soit quand même un peu différente, j'ai modifié le dos pour coudre celui de la robe Belladone, toujours de chez Deer and Doe. Déjà parce que j'adore ce modèle (tiens, il faudrait que j'en fasse un post) et qu'en plus les marges de coutures sont les même que pour la Magnolia, ce qui peut être pratique quand on est un peu pressée et qu'on a pas envie de tout recalculer pour adapter le patron.



J'ai donc décalé la fermeture invisible dans le dos et non pas sur le côté comme elle était initialement prévue.




J'ai ajouté un galon de dentelle le long du décolleté et dans le croisé du dos, ainsi que deux petits boutons nacrés et dorés.



La journée fut parfaite, j'avais ma robe de princesse, et Numéro Uno a pu commencer la trompette.



Photos : Mario Delgado

Patron : Magnolia / Belladone - Deer and Doe

Tissus : Mondial Tissus - Broderie anglaise / crêpe de viscose


25 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout